top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCamille

Santé mentale et repas de famille

­­L'approche de noël est souvent lié à une période festive, féérique, magique et pleine de joie. Cet imaginaire commun nous met une pression. La pression sociale de sourire, d'être heureux pendant cette période et de profiter de notre entourage. Sauf qu'avec le froid, le manque de luminosité, et le manque de priorisation de notre santé mentale = tout cela peut devenir une période très difficile. Les repas de famille peuvent réellement impacter notre santé mentale.

Repas de famille noël

Pourquoi les repas de famille peuvent impacter notre santé

mentale ?

Retrouver ses proches peut être un vrai moment de partage, de joie et de bonheur. Malheureusement, nous savons que beaucoup de blessures émotionnelles viennent de la petite enfance, de la famille & des proches en général. Les repas annuels, à la même date peuvent nous replonger dans des périodes de nos vies difficiles, faire remonter des blessures et des traumatismes. Des discordes et disputes peuvent également ressurgir. Des tensions, des remarques et des critiques peuvent également être présent.


Plusieurs phénomènes peuvent également impacter notre santé mentale : La chaise vide : Les repas de famille peuvent être d'autant plus éprouvants lorsqu'un de nos proches n'est plus là. C'est un moment difficile de célébrer alors qu'une personne qu'on aime n'est pas là (décès, rupture…). Nous pouvons alors ressentir de la tristesse, de la colère, de la déprime, de l'aigreur, etc. Isolement : Toujours l'idée véhiculée par la société (film, livre, témoignage), noël et nouvel an rime avec beaucoup de monde. Et si on a personne ? Si on ne peut pas bouger pendant les fêtes? Si on est loin de nos proches ? Si on préfère être seul que s'obliger ? On peut alors ressentir un grand isolement par comparaison. Période de bilan: C'est souvent à cette période qu'on fait le bilan de notre vie et qu'on se met de nouveaux objectifs. Et si on a pas atteint nos objectifs ? Si on a vécu un évènement douloureux ? On peut se sentir en échec et ne pas se sentir à la hauteur des attentes (les attentes de qui d'ailleurs ? Tiens, c'est souvent la famille…). Stress lier aux finances et aux cadeaux : le budget fin d'année est souvent un gros trou dans nos économies. L'obligation de faire plaisir à tout le monde, d'organiser un repas, recevoir, etc. De plus, il y a la pression de perfectionnisme : le cadeau doit plaire, le repas doit être parfait. Beaucoup de pression inconsciente qui peut générer beaucoup de stress. Conclusion : « Cette période contient tous les ingrédients générateurs de stress : envie de bien faire et de faire plaisir, pression sociale et regard de l'autre, peur de ne pas être à la hauteur, considérations financières, tensions familiales et sentiment d’obligation », bref tout est réuni pour un cocktail qui peut devenir explosif si on ne prend pas en compte ses propres besoins et envies.", explique la psychiatre dans l'article ici. Alors on respire, tu n'as pas un problème, c'est normal de se sentir ainsi à cette période.



Repas de famille noël stress

­­Que faire pour préserver sa santé mentale ?

­

Voici quelques conseils face à l'approche des fêtes de fin d'année :

  • S'entourer des personnes qui nous apportent de la joie et du soutien : cela veut peut-être dire de ne pas célébrer noël ou le jour de l'an avec sa famille. Peut-être qu'avec 1 ou 2 ami.e.s proches, c'est ce dont vous avez besoin.

  • Faire une routine : sport, dormir assez, manger varier. Cela va aider votre organisme a diminuer le stress.

  • Se prioriser : déléguer (le repas, les cadeaux), se reposer, faire des activités qu'on aime, s'écouter.

  • Respecter son besoin de solitude et son besoin d'être entouré

  • Faire de la cohérence cardiaque : c'est une technique de respiration très intéressante pour diminuer le stress. 2 respirations par jours pendant tout le mois de décembre.

  • Changer les traditions : décider de partir en vacance, de faire avec d'autres personnes, de faire en petit groupe, etc.

  • Tout ne sera pas parfait et c'est ok.

  • Si tu souffres de solitude, n'hésite pas à demander à un proche de venir à sa fête. N'attends pas d'être invité :)

  • Ne rien s'imposer : tu peux, par exemple, aller au repas qu'à l'apéro ou au dessert.

  • Tu as le droit de mentir pour éviter un repas.

  • Consulter un psy : cela peut t'aider si des blessures émotionnelles ou des traumatismes sont toujours présents et handicapant.


­­N'oublie surtout pas de prendre soin de toi en cette période 💖

Comentarios


bottom of page